La fèt Kaf

20 décembre 1848, Joseph Napoléon Sébastien Sarda Garriga décrète l’abolition de l’esclavage à La Réunion. 165 ans plus tard, l’île célèbre la fête de liberté.

1495-20-decembre-abolition-de-lesclavage-reunion-974-1

Texte de l'abolition

Texte de l’abolition

L’île de la Réunion a été principalement peuplée par l’importation d’esclaves servant de main d’oeuvre dans les plantations de café et de canne à sucre. La fèt Kaf célèbre le jour de leur libération, l’abolition de l’esclavage, la liberté rendue à ce peuple longtemps soumis.

Mais cette fête n’est pas uniquement réservée aux « cafres » (les Noirs, descendants d’anciens esclaves). Tout le monde prend part aux célébrations aujourd’hui, et chaque ville, chaque quartier, chaque famille organisent « sa » fèt Kaf. Toutes couleurs, toutes générations, toutes classes sociales confondues se retrouvent pour mèt l’ambianz (mettre l’ambiance) !

Les manifestations, essentiellement musicales, permettent de découvrir les meilleurs musiciens de l’île lors de concerts souvent gratuits. C’est l’occasion d’assister aux kabars avec les meilleurs musiciens de l’île. Souvent, on y partage des repas servis dans des feuilles de bananier, une vieille tradition créole.

Le 20 décembre est férié depuis 1981.

Kabar de Danyel Waro, année 2013 :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s